Compteur gratuit THE A-LIST: L'Arnacoeur / Nobody leaves baby in the corner

jeudi 22 juillet 2010

L'Arnacoeur / Nobody leaves baby in the corner


Il y a des films qui font regretter de ne pas avoir tenté sa chance au cinéma.
Ce sont rarement les drames façon Lars von Trier ou Ken Loach - qui font certes repartir leurs acteurs avec un Oscar mais aussi 20 ans de psychanalyse pour cause d'introspection de serial killer schrizophrène ... mais bien plutôt les bonnes grosses comédies grand public.

Allons plus loin : et si l'intensité de notre regret d'acteur était un bon, excellent même peut-être critère d'évaluation des comédies ?
Avouons-le, on aurait bien aimé assister en live à l'improvisation d'Edouard Baer dans Astérix, retenir un fourire avec la troupe du Splendid dans les Bronzés font du ski, "rester à zéro" avec Patrick et Serge dans La Vérité si je mens, jouer du saxo pour de faux dans l'église de Love Actually, se noyer dans le chewing gum avec Louis de Funès etc. et ces exemples sont autant de comédies généralement appréciées par tous.

Jugé sur ce seul critère - la jalousie profonde que vous ressentez à l'idée des franches marrades de Vanessa, Romain, François et les autres, l'Arnacoeur peut sans doute prétendre au titre d'excellente comédie.

Rappel pour les huluberlus en hibernation longue au Bhoutan, qui n'ont peut-être pas eu vent du scénario de la comédie la plus bouche-à-oreillée de l'année.
Alex est un briseur de couples professionnel : il séduit des femmes malheureuses dans leur couple, missionné par un ami, soeur, parent bienveillant(e), leur ouvre les yeux sur leur malheur, et ciao bye bye, empoche son chèque. Il est aidé d'une équipe de bras cassés de choc : sa soeur et le mari de celle-ci, interprété par le très bon François l'Embrouille, ou l'idée à 500 000 entrées du réalisateur pour attirer un public mâle difficilement tenté par le pitch sinon.
Evidemment, comme toute bonne comédie romantique, un faisceau d'événements convergents impliquant en vrac un Serbe microcéphale mangeur de noisettes, un marchand de fleurs mafieux et un van Volkswagen, bouscule un peu le cours des choses et pousse notre équipe de choc à accepter une mission tom-cruisienne : empêcher la très heureuse et amoureuse Juliette d'épouser son bright&perfectTM fiancé à J-10 des festivités.
Avec Vanessa Paradis et Romain Duris, les deux pas-si-parfaits-mais-charmants acteurs en vogue, je salivais d'avance.

L'Arnacoeur tient ses promesses. Ce film réussit à faire regretter aux femmes de 7 à 77 ans de ne pas être Vanessa Paradis, et même pas (que) pour Johnny Depp, mais surtout pour cette scène déjà culte : Dirty Dancing revisité par l'actrice et un Romain Duris au déhanché étonnament gracieux. Nous sommes toutes un peu Vanessa quand elle s'envole en saut de l'ange final portée par son Patrick Swayze des temps modernes.
La garde-robe de l'actrice vaut aussi à elle seule le détour ; habillée de pieds Chanel en cape Hermès, Vanessa Paradis défile pendant 1h20 parée de mille tenues plus élégantes les unes que les autres.

Pour les sceptiques du dancefloor, les seconds rôles vous dérideront : François L'Embrouille et Julie Ferrier assurent la partie comique un peu loufoque, tandis qu'Helena Noguerra offre une caricature de pétasse sur le retour plus vraie que nature.
Et toujours dans le rôle du gendre idéal, "L'Anglais", déjà vu dans Love Actually et Comme t'y es belle dans le même rôle, qui se place ainsi en pôle position pour récupérer la place béante que laissera bientôt Hugh Grant dans le paysage cinématographique anglais.

Le suspense dans l'Arnacoeur n'est pas haletant, et ça tombe bien car ce n'est pas pour cela qu'on allait voir le film. On y va surtout pour chantonner à voix basse avec vos voisins sur "Wake me up before you go (go)", glousser bêtement devant les frasques de François Dammiens, taper du pied en rythme sur la BO, et sortir de là l'esprit léger et le sourire jusqu'aux oreilles.

Because
IIIII haaave the time of my life .....



PS : Heureusement nobody leaves baby in the corner, donc il est encore possible de réaliser votre vieux rêve de duo dansé sur Dirty Dancing : voyez plutôt ce couple amateur qui s'est lancé : http://www.mylittleparis.com/dirty-dancing-la-video.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire

Related Posts with Thumbnails