Compteur gratuit THE A-LIST: Les derniers jours de Stefan Zweig

lundi 23 août 2010

Les derniers jours de Stefan Zweig


A travers ce récit, dont le titre dit déjà beaucoup, Laurent Seksik nous fait redécouvrir la personnalité tourmentée de Stefan Zweig. Durant les 6 derniers mois de sa vie, nous suivons l'écrivain et sa femme dans leurs déplacements depuis les Etats-Unis jusqu'au Brésil et leur fin tragique à Pétropolis.

Laurent Seksik offre un prisme de lecture intéressant de la Shoah à travers les yeux du grand écrivain, nous replaçant au coeur d'une époque faite encore d'incertitudes mais déjà d'appréhension du pire. L'auteur pose des questions pertinentes sur le devoir et le poids d'être l'exilé en cette période trouble, point de vue rarement relaté dans les romans.

Au fil des pages, on se glisse dans la peau de Stefan Zweig, à travers ses réflexions sur sa condition d'écrivain apatride - "Il écrivait dans la langue du peuple dont il était banni. Est-on encore écrivain quand on n'est plus lu dans sa langue ? Est-on encore en vie lorsqu'on n'écrit plus de son vivant ?" - ou de Juif un peu malgré lui : "Il n'avait pas choisi d'être juif, il ne revendiquait pas d'être juif, il ne croyait en aucun dieu, il ignorait la moindre prière juive, il condamnait le sionisme [...] N'avait-il pas assez payé pour une identité dans laquelle il ne se reconnaissait pas ?"

Malgré des réflexions très pertinentes et ce point de vue inhabituel sur ces événements, on regrette que Laurent Seksik reste en surface sur les différents sujets abordés, qui semblent pourtant passionnants. Passant des descriptions des tourments des exilés, à la perception de la Seconde Guerre mondiale par les non-Européens, pour revenir au quotidien de Stefan Zweig, Laurent Seksik touche un peu à tout sans approfondir ses très bonnes idées ; on reste un peu sur sa faim.
Saluons tout de même une écriture très précise et poétique, mise au service d'un sujet qui valait la peine d'être plus creusé.

1 commentaire:

  1. Je me suis aussi un peu ennuyée avec ce roman, même si c'est indéniablement un livre très bien documenté. Je pense que si l'auteur n'a pas approfondi certaines pistes, c'est tout simplement que le sujet du roman c'est les derniers jours de l'écrivain autrichien, son mal-être, ses fantômes, dans un monde devenu fou. Mais bon, ce n'est que mon interprétation :).
    En tout cas, c'est sympathique de lire l'avis des autres jurées !

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire

Related Posts with Thumbnails