Compteur gratuit THE A-LIST: L'art et la manière d'être Marilyn M.

mardi 7 septembre 2010

L'art et la manière d'être Marilyn M.


Gérard Darel, qui n'en est pas à son premier coup marketing de génie, vient de ressortir le fameux pull de Marilyn Monroe, celui dans lequel elle se trémousse sur "My heart belongs to Daddy" dans une chorégraphie étonnamment espiègle pour un titre aussi prude . (La vidéo par ici : http://www.youtube.com/watch?v=3QKK47bK_WA)
sgsgsg
Alors, nous, gente féminine avertie, on se dit chouettos, à moi la Marilynade (i.e acte de transformation en Marilyn Monroe, pour toi qui ne l'aurais pas compris). On se frotte les mains, on retrousse nos fashion babines et on se rêve déjà en maîtresse secrète de JFK à lui susurrer langoureusement des "Happy Birthday Mr President" et tout le tintouin 60's dans l'air du temps.
sgsgsg
Halte là ! A y regarder de plus près, ce pull n'est après tout qu'un gros pull bleu en laine torsadée, qui ne risque pas d'émoustiller grand chose à part votre carte bleue chauffée à blanc. Vous voyez déjà l'oeil goguenard de votre frère, qui ne manquera pas de vous assommer d'un "il te manquait justement quelque chose pour descendre les poubelles", phrase que vous essayerez, sans succès, d'accueillir avec un flegme tout britannique.
sgsgsg
Et, faut voir que la Miss Monroe, toute précurseuse du legging qu'elle est, le fameux pull, elle le porte juste avec des collants, et nous quand on s'imagine ainsi attifée, on visualise plus Bridget Jones courant après Mark Darcy dans la neige que la moue sensuelle de Norma Jean*.
sgsgsg
Mais en même temps, force est de constater qu'avec le pull en question, pour aller faire sa Marilyn, c'est facile, pas besoin d'aller faire voler sa robe sur une bouche de métro, de danser en fourreau lamé avec Fred Astaire ou de jouer de l'ukélélé comme dans "Certains l'aiment chaud".
sgsgsg
Du coup, entre le glamour et la facilité, notre coeur balance et ça gamberge sec pour statuer définitivement sur le pull à torsades. (C'est le moment, où un lecteur de sexe masculin commence à trouver que ça fait beaucoup d'énergie intellectuelle dépenser pour rien, et on est pas loin de l'approuver, toute femme futile que nous sommes).
sgsgg
Laissons donc le temps à tout cela de décanter, entre temps un tailleur Jackie O. ou une robe Bardot aura peut-être surgi pour faire l'ombre au pull de Marilyn ...


* Norma Jean Baker : le vrai nom de Marilyn

2 commentaires:

  1. Tu crois que Martin sait faire un oeil goguenard ?

    RépondreSupprimer
  2. Il est trop jeune encore, mais toi, certainement !

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire

Related Posts with Thumbnails