Compteur gratuit THE A-LIST: 13 heures

vendredi 15 octobre 2010

13 heures


L’Afrique du Sud offre toujours un cadre particulier et propice aux bons romans policiers. On se rappelle en effet, l’excellent et terrifiant Zulu, de Caryl Ferey, primé par ELLE il y a quelques années.

13 heures ne déroge pas à la règle, polar captivant qui se dévore en quelques heures, vous laissant fatigué mais heureux le lendemain matin de cette lecture qui vous a tenu éveillé(e) une partie de la nuit.

Pendant 13 heures, les fameuses heures du titre, Deon Meyer nous fait suivre l’inspecteur Benny Griessel, en mission sur 2 enquêtes mystérieuses soudainement apparues : une jeune fille retrouvée égorgée et l’assassinat d’un producteur de disque maquillé pour accuser sa femme alcoolique. Notre curiosité est tout de suite piquée par le brillant procédé littéraire dont use l’auteur : nous faire également suivre une autre jeune fille, traquée par les assassins de la première.

Les deux histoires, celle de l’enquêteur et de la jeune fille, Rachel de son doux prénom, évoluent en parallèle, formant une sorte de course poursuite littéraire : le premier arrivera-t-il à sauver la seconde à temps ?

De rebondissements en déconvenues d’enquête, on s’accroche d’autant plus que l’ensemble reste extrêmement crédible : les policiers font preuve de bon sens, sans pour autant avoir des intuitions de génie trop grossièrement ficelées ; les méchants sont bourreaux mais on échappe aux détails trop scabreux de leurs crimes, et surtout, l’ensemble de l’histoire s’insère bien dans le contexte politique et historique de l’Afrique du Sud, restituant intelligemment les rivalités ethniques entre Xhosas, Zoulous, métis et afrikaners.

13 heures fait également la part belle au métier de policier, dont les arcanes sont finement décortiquées ; l’auteur aborde beaucoup de points posant question dans cette fonction : la place des femmes, l’importance de l’intégration de minorités, les maigres débouchés, le déversement des anciens vers les métiers d’investigateur privé, la violence quotidienne et ses conséquences (à commencer par l’alcoolisme pour l’inspecteur Benny Griessel) etc.

Un roman policier très complet, qui ravira les amateurs du genre.
13 heures de Deon Meyer, aux éditions du Seuil

2 commentaires:

  1. Comme toi j'ai adoré ! J'avais lu aussi Zulu de Caryl Férey il y a quelques mois qui, dans une genre très différent, m'avait conquis aussi.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Aurore pour ta chronique, ça donne envie! C'est tellement rare aujourd'hui de tomber sur des bons polars, intelligents et originaux!
    J'irai d'ailleurs encore plus loin que toi en introduction et je dirai tout simplement : "l'Afrique du Sud offre toujours un cadre propice aux bon romans et aux bon écrivains"! Et je pense en disant cela à J.M Coetzee. Je ne sais pas si tu as déjà lu cet auteur mais si tel n'est pas le cas je te le recommande fortement, et notamment les excellents "Disgrace" et surtout "En attendant les barbares"!
    Pour ma part j'irai rapidement me plonger je pense dans 13 heures...

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire

Related Posts with Thumbnails