Compteur gratuit THE A-LIST: Verdict

dimanche 20 mars 2011

Verdict

Une fois Verdict refermé, on ne peut que faire la comparaison avec le maître du roman juridico-policier, John Grisham. Nous voici plongé, dans la vie de Joel Deveraux, avocat commis d’office, spécialisé dans les affaires de drogue et bientôt promu sur une affaire de meurtre.

Ce roman policier nous emmène dans une cité de Brooklyn, entre trafiquants de drogue, dealers à la petite semaine, drug addicts et criminels en tout genre. Joel Deveraux est chargé de défendre « Strawberry », accusé du meurtre d’un étudiant blanc et de tentative de meurtre sur un autre habitant de la cité.

Notre avocat, supervisé par la brillante Myra, prend son rôle très à cœur et va s’investir corps et âme dans la disculpation de son client. Revisitant à la Grisham les arcanes du système judiciaire américain, Justin Peacock nous plonge dans un procès classique, avec jurés à influencer et procureur déjà en quête de voix pour sa proche réélection. Surtout, l’auteur nous met avec intelligence face au paradoxe de l’avocat de la défense, ici notre héros, qui doit seulement faire naître un doute raisonnable auprès des jurés pour voir son client disculper. A lui alors de trouver des pistes alternatives de culpabilité qui décrédibiliseront peu à peu les accusation portées contre son client.

Justin Peacock sait maintenir le suspense indispensable à tout bon roman policier, avec une pincée d’histoire d’amour et un zeste de violence pour rendre le tout parfaitement haletant. Son héros n’est pas sans faille et on apprécie tout particulièrement cela : ex-héroïnomane pas encore tout à fait désintoxiqué, ancien avocat à succès d’un grand cabinet, il traine avec lui un bon bagage psychologique finement analysé et restitué par l’auteur.

Verdict s’inscrit dans la lignée des très bons romans juridico-policiers américains, grâce à un rythme soutenu et une intrigue bien ficelée ; seul bémol, une dernière pirouette dans l’action un peu tirée par les cheveux, mais on le pardonnera facilement à ce premier roman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire

Related Posts with Thumbnails